Le risque n’est pas tant dans l’alimentation que dans la sédentarité. Ce n’est pas une tranche de jambon qui va causer un cancer, mais l’absence d’activité physique quotidienne. En d’autres termes, ce n’est pas la viande en elle-même qui peut poser problème – tout produit peut être néfaste pour la santé, y compris les légumes chargés de pesticides – mais la manière dont on la consomme. Explications du nutritionniste Frédéric Saldmann.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *