A propos

 
Utilisés de longue date dans la conservation de certaines charcuteries, les nitrites suscitent parfois des interrogations de la part des consommateurs. logo FICT

La FICT a souhaité y répondre et a ainsi mis en place le site www.info-nitrites.fr

Ce site met à disposition les connaissances scientifiques actuelles sur le rôle des nitrites dans l’alimentation et en particulier l’analyse objective des liens réels ou possibles entre la consommation de produits de viandes transformées, les nitrites et la santé.

La FICT se mobilise depuis 30 ans pour accroître les connaissances sur la nutrition et la santé et améliorer la composition nutritionnelle des charcuteries. La profession s’est ainsi engagée et a permis de diminuer les teneurs en gras et en sel des produits de charcuterie (charte d’engagements de progrès nutritionnels signée avec le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, en décembre 2010). Depuis plusieurs années, la profession participe à d’importantes recherches collectives sur les nitrites. Elle s’est également dotée d’un conseil scientifique qui la conseille sur les questions de santé, de nutrition et de sécurité alimentaire.

L’utilisation de nitrites permet d’assurer la conservation des produits et empêche la prolifération des bactéries. Elle est strictement encadrée par la réglementation européenne qui fixe un seuil d’incorporation. Les fabricants français le respectent et s’efforcent de l’abaisser tout en continuant à assurer la sécurité sanitaire de leurs produits :

  • Ils se sont engagés volontairement, dans le Code des Usages de la Charcuterie, à utiliser 20 % de moins de nitrites que ne l’autorise la réglementation, du fait de l’amélioration des bonnes pratiques d’hygiène
  • Parallèlement, la profession travaille avec les meilleurs spécialistes en la matière (INRA, IFIP, etc.) sur des alternatives aux seuls nitrites pour assurer les mêmes niveaux de qualité et de sécurité des produits de charcuterie.

Créée en 1924, la FICT (Fédération Française des Industriels Charcutiers, Traiteurs, Transformateurs de Viandes) représente 292 établissements, dont 90% de PME, qui emploient 37 000 personnes, soutiennent 166 000 emplois et génèrent un chiffre d’affaires de 6,6 milliards d’euros pour une production de 1,2 million de tonnes. Elle est la porte-parole des industries charcutières françaises.